Pourquoi mon Mac est lent ?

Pourquoi mon Mac est lent

Mac lent ? Antivirus pour mac ? Comment nettoyer son mac ? Comment protéger votre mac des virus ou programme malveillant ? Voici la réponse à ces questions.

Les Mac ne sont pas à l'abri des menaces

Mac

Tout comme pour les PC fonctionnant sous Windows, les ordinateurs Apple sont assujettis à divers types de problèmes. Toutefois, lorsqu'un Mac est infecté, son nettoyage ou entretien peux s'avérer plus sinueux que sur Windows.

Les explications suivent.

Si le Mac est devenu lent, que faire ?

apple ico

L'OS d'Apple n'est pas infaillible. Au fil des mois, il peut voir ses capacités se réduire en raison de fichiers résiduels non nettoyés, de programmes malveillants, de faille de sécurité…

Le souci essentiel sur les Mac, c'est que le système est fermé. C'est à la fois un bien et un mal. Windows, par comparaison, est ouvert à la curiosité des techniciens et il est relativement aisé d'en percer les arcanes. C'est un bien dans la mesure où, quel que soit le problème rencontré, on trouve toujours tôt ou tard un utilitaire pour réparer ce qui ne va pas. Le revers de la médaille, c'est que les "hackers" se font une joie de le pirater.

bogart

MacOS n'a pas été conçu ainsi. Il est difficile d'accéder à ses "entrailles". Il est donc en soi plus sécurisé. Toutefois, lorsque l'on rencontre un souci, il faut parfois des heures pour diagnostiquer la source du problème. Il faut même parfois plusieurs jours pour remonter à la source d'un problème du Mac et le résoudre. C'est la raison pour laquelle de nombreux possesseurs de Mac en viennent à faire appel à un technicien Mac qualifié.

Les principales causes de ralentissement d'un Mac sont les suivantes :

Fort heureusement, il existe des logiciels tels que Onyx ou qui peuvent aider à y remédier. Et un autre logiciel présent dans le MacActivity Monitor peut vous aider à repérer ce qui cloche avec le Mac. Cela ne veut pas dire pour autant que cela sera simple et sûr...

Quelques outils proposés par MacOS

Optimiser le stockage

Apple propose quelques outils intégrés à son système.

Cliquez sur la Pomme puis sur A propos de ce Mac puis ouvrez l'onglet Stockage. Sélectionnez votre disque dur, puis Gérer. 4 options vous sont proposées :

Moniteur d'activité

moniteur d'activité

Le Moniteur d'Activité est un logiciel qui est fourni avec MacOs et que vous pouvez trouver dans la section Utilitaires du dossier Applications.

Une fois le logiciel lancé, sélectionnez l'onglet Energie (vous pouvez explorer les divers onglets, mais 'Energie' est habituellement plus facile à aborder car moins fourni).

La première colonne indique l'impact énergétique des applications présentes en mémoire. Dans l'exemple de la figure ci-dessus, je peux voir qu'une application de mon Mac, Sauvegarde et synchronisation monopolise une grosse partie de l'énergie de l'ordinateur. Il s'agit en effet d'une application de sauvegarde qui fonctionne de façon permanente en tâche de fond, ce qui est bien utile. Toutefois, il apparaît ici que, si nous désirons lancer une tâche nécessitant beaucoup de puissance du Mac à un moment donné, il vaudrait mieux fermer cette application auparavant.

Depuis le Moniteur d'Activité, il suffirait de cliquer sur une telle application et de choisir Quitter pour qu'elle cesse de s'exécuter.

4 applications pour optimiser son Mac

Monolingual

monolingual

Voici une application que vous n'aurez à lancer qu'une seule fois et qui peut pourtant vous faire gagner environ 200 Mo d'espace libre sur votre disque dur.

Que fait Monolingual ? Il vous permet de supprimer tous les fichiers des langues inutiles installées sur votre Mac. Et oui... MacOS a longtemos eu la fâcheuse habitude d'installer les fichiers de toutes les langues sur le disque. Or, il est probable que vous n'avez besoin que du français.

Evidemment, faites bien attention en utilisant cette application à ne pas supprimer les fichiers français. D'ailleurs, il est conseillé de conserver également l'anglais.

Clean My Mac

clean my mac

Clean My Mac est probablement l'application la plus connue pour ce qui est d'opérer un nettoyage du PC. Un premier bon point réside dans l'interface qui est fort joliment conçue. Et l'interface est aisée puisque le logiciel propose de gérer 3 facteurs :

L'utilisateur, pour sa part, se contente de cliquer sur un bouton : Analyser.

Donc, nous lançons cette analyse et alors, Clean My Mac nous dit ceci : "Vous avez réussi à supprimer 500 Mo de fichiers inutiles. Pour poursuivre le nettoyage, merci d'acheter une licence". Et dans le cas de l'ordinateur que nous avons testé, cela représentait 60 Go à nettoyer.

Et oui... Sur le Mac, il est rare de trouver des applications efficaces et gratuites.

Alors, si vous rechignez à payer les 39,95 € de l'abonnement annuel, vous pouvez laisser Clean my Mac en opération. Il se signalera régulièrement par des messages invitant à nettoyer ce qu'il a pu trouver. Certains en viennent aussi à trouver ces messages excessifs et peuvent en arriver à le désinstaller.

MacKeeper

MacKeeper

MacKeeper est une alternative à Clean my Mac. Les deux produits proposent les mêmes fonctions : nettoyage des fichiers inutiles, suppression des maliciels, désinstallation complète d'un logiciel, etc. Chacun dispose de services qui lui sont propres. Ainsi, MacKeeper propose un détecteur de doublons (présence d'un même fichier plusieurs fois sur le disque dur). Inversement, Clean My Mac peut supprimer les sauvegardes de Time Machine. Alors, lequel choisir ?

Et bien, en premier lieu Clean My Mac est beaucoup moins cher à l'achat (35 € environ contre 95 € environ pour son concurrent).

Alors le choix pourrait se porter sur MacKeeper si vous avez besoin de certains des services qu'il est seul à offrir - à l'heure où sont écrites ces lignes - tel qu'un VPN qui masque votre activité sur le Web, ou encore un service qui vous permet de traquer votre Mac depuis votre iPhone. Par ailleurs, MacKeeper a la réputation d'avoir une meilleure assistance technique.

Onyx

Onyx

Onyx n'a pas la convivialité de Clean My Mac X ou de MacKeeper. En revance, c'est un utilitaire gratuit et cela est suffisamment rare sur Mac pour que cela mérite d'être noté.

Que fait Onyx ? Il exécute diverses opérations de maintenance du Mac, et cela comprend le nettoyage de fichiers ou dossiers devenus inutiles ou pouvant poser problème. Il est à même de "reconstruire" certaines bases de données utiles au fonctionnement de MacOS, etc.

Donc, Onyx a bien des qualités. Toutefois, force est de le reconnaître. Lors d'une occasion, l'usage de cette application a "planté" mon Mac au point où il a fallu réinstaller le système. C'est peut-être un cas ultra isolé mais il fallait tout de même le signaler.

Faut-il un antivirus pour le Mac ?

clever

On entend souvent dire qu'il n'est pas nécessaire d'installer un antivirus sur un Mac. De fait, les attaques sur ce type d'ordinateur sont rares. Et Apple laisse parfois entendre que leur ordinateur n'a pas besoin d'antivirus. Et de ce fait, ils n'en fournissent pas avec MacOS, là où Windows propose un antivirus du nom de Defender et de très bonne réputation.

Qu'en est-il dans la réalité ? Les Mac n'auraient-ils besoin d'aucune protection ? Comme dans bien des cas, la réponse n'est pas tranchée. C'est en partie vrai. C'est en partie faux.

Si vous utilisez un Mac, le risque d'être infecté par un virus est effectivement bien moins élevé que sous Windows. La raison en est que MacOS repose sur une base logicielle très robuste appelée Unix, conçue dès le départ pour empêcher l'infection par un virus et sa propagation - ce qui n'a pas été le cas avec Windows.

Une partie de la raison est historique. Jusqu'en 2005 environ, les Mac étaient beaucoup trop chers et par conséquent, leur part de marché était minime. En conséquence, les créateurs de virus s'intéressaient moins à ces machines qu'aux PC.

Mac

L'utilisateur d'un Mac peut donc généralement s'en sortir sans antivirus. Toutefois, certains programmeurs aiment à se lancer des défis et quelques virus sont parfois apparus sur ces systèmes, comme Flashback Trojan sur MacOS en 2012 qui a infecté 600 000 ordinateurs sous MacOS.

Que peut-on en conclure ? Si vous gérez les données de votre entreprise sous MacOS, il sera tout de même plus sûr d'en passer par l'option antivirus.

Les meilleurs antivirus pour Mac

Le test publié par AV-TEST en décembre 2020, pour l'univers Mac est le suivant :
tableau de AV-TEST Mac - décembre 2020

Les 5 premiers du classement Tech Radar des antivirus pour Mac sont :

Faut-il installer un pare-feu sur son Mac ?

blueroguevyse

Un pare feu / firewall protège l'ordinateur contre les intrusions indésirables.

Avec l'essor des connexions à haut débit, la plupart des ordinateurs sont reliés en permanence au réseau.

Le revers, c'est qu'un Mac, tout comme un PC, peut devenir la proie d'un " hacker " (un programmeur de haut niveau à même de s'introduire dans des systèmes dont l'accès est normalement protégé). Celui-ci peut alors prendre le contrôle de l'ordinateur et, selon son humeur, changer l'image affichée sur le Bureau, consulter le courrier, effacer des fichiers…

Cette perspective n'étant pas très réjouissante, plusieurs éditeurs proposent des logiciels de " firewall " ou pare-feu, notamment Symantec ou McAfee.

coupe feu

Sur MacOs, il existe un firewall intitulé "Coupe-feu".

Le coupe-feu Mac ou encore firewall est le système de protection et sécurité Apple. Il est plutôt performant. Toutefois cette protection dépend de l'utilisation que vous avez de votre système. En d'autres termes, le coupe-feu n'est pas infaillible : il suffit d'ouvrir un mail contenant un virus spécialement codé pour passer inaperçu pour qu'un maliciel puisse s'installer sur le Mac.

Autre souci : le coupe-feu n'est pas activé par défaut. Cela laisse une porte ouverte aux intrusions.Quand vous achetez un ordinateur Apple, vérifiez donc toujours l'activation du pare feu avant toute utilisation.

Comment activer le coupe-feu Mac ?

Pour en savoir plus sur la protection et l'optimisation des ordinateurs

Qui ralentit le PC ?

Logiciels pour protéger et accélérer son ordinateur.

Quel antivirus choisir ?

Lexique de la cybersécurité

10 mythes sur la cybersécurité