Accélérer et protéger son PC
- Logiciels recommandés

accélérer son pc

Accélérer le PC

PC

Les maux qui peuvent accabler un PC sont décrits en détails sur ces trois pages :

Nous évoquons ici plusieurs logiciels d'analyse ou de protection d'un PC sous Windows qu'il serait bon de lancer de temps à autre.

Pour certains d'entre eux, nous recommandons même d'acheter une version complète car les options gratuites sont souvent dépourvues de certains services de protection majeurs.

Les logiciels recommandés pour accélérer / nettoyer son PC

Glary

Glary Utilities.

Glary Utilities est un utilitaire fort complet de nettoyage d'un PC que vous pouvez utiliser en mode "manuel", c'est à dire en exécutant une à une ses options telles que :

Toutefois, la plupart des utilisateurs se contenteront de cliquer sur l'option Maintenance 1-Clic qui va effectuer l'intégralité du travail d'analyse et de nettoyage de façon automatique. Un usage simple donc, et ultra efficace.

Advanced SystemCare

Advanced SystemCare de IObit.

Advanced SystemCare se charge dès le lancement de Windows - si vous acceptez cette option - et il surveille alors maintes actions :

Advanced SystemCare se targue d'utiliser de l'Intelligence Artificielle pour son fonctionnement. L'interface est ultra-simple. Vous cliquez sur Accélérer et il vous propose alors diverses options : mise à jour des pilotes du matériel, désinstallation de logiciels peu utilisés... Certaines options nécessitent d'acquérir une version PRO et celle-ci est fort abordable. Cet utilitaire propose aussi un grand nombre d'outils pour protéger votre PC.

Parmi ses autres atouts :

System Mechanic

System Mechanic - Iolo.

Ce logiciel d'optimisation des PC se targue d'avoir distingué 6 fois par PC Magazine.

Lorsque vous le lancez, il procède à une analyse afin de repérer les fichiers Internet inutiles, les problèmes du registre, ce qui peut ralentir le démarrage de Windows... Pour qu'un nettoyage soit alors effectué, il faut, la première fois, s'inscrire sur le site de Avanquest.com. Le nettoyage est alors effectué en un seul clic.

Protéger le PC : les anti malwares

Jadis, la protection d'un PC était opérée par un anti-virus. De nos jours, cette protection n'est pas suffisante car les maliciels (logiciels malveillants - de l'anglais malware) intègrent d'autres types de menaces. Pour en savoir plus sur la question, voir le lexique de la cybersécurité à la rubrique "Maliciel".

Toujours est-il qu'il est préférable de nos jours de choisir ce que l'on appelle une suite dédiée à la Sécurité sur Internet (en anglais : Internet Security Package). Tel est le cas de Malwarebytes, Webroot et divers autres produits. Il est bon de savoir aussi que les grands logiciels antivirus se sont eux-mêmes métamorphosés en suites dédiées la Sécurité Internet.

Donc, si vous utilisez déjà un antivirus, il pourrait être bon de vérifier qu'il est bien noté sur des dizaines et dizaines de bancs d'essai - on ne peut pas se contenter d'un seul avis, car celui-ci pourrait avoir été biaisé. Vous pouvez obtenir une telle liste de produits bien classés sur des centaines de comparatif dans le rapport Gartner - hélas uniquement disponible en anglais.

 

Pré-requis : Rkill

Il importe de lancer ce programme avant de lancer une analyse anti-maliciel. Rkill s'acharne à arrêter l'exécution de tout processus de malware qui serait actif. De cette façon, les programmes anti-malware comme Malware Bytes, Webroot ou Rogue Killer vont réellement opérer un véritable nettoyage dans la foulée - il faut lancer l'un de deux ou les deux dans la foulée, sans redémarrer le PC, faut de quoi le malware serait activé au démarrage.

Malwarebytes

Sa réputation n'est plus à faire. Et son éditeur affirme que ce logiciel ferait l'objet d'un peu plus de 247 000 installations par jour. Comme vous le constaterez sans doute, Malwarebytes détecte des maliciels que certains antivirus pourraient négliger. Et il faut d'ailleurs faire attention : il peut considérer certaines des fonctions de votre antivirus comme "potentiellement indésirables".

En tout cas, même si vous avez un antivirus sur votre appareil, une analyse régulière à l'aide de Malwarebytes peut être utile. La version gratuite fonctionne durant 14 jours et peut opérer cette analyse et élimination des PUP ou "programmes potentiellement indésirables".

Pour information, MalwareBytes est également l'éditeur de Adwcleaner, un logiciel de suppression des adwares ou logiciels publicitaires et pareillement recommandé.

webroot

Une alternative intéressante à Malwarebytes est Webroot, qui intègre quelques fonctions bien appréciables comme la protection des Webcams ou la protection de l'identité en ligne.

Rappelons qu'il est essentiel d'installer sur votre PC un logiciel anti-maliciel qui puisse assurer une protection active (permanente) et la plupart des solutions efficaces, notamment Malwarebytes et Webroot sont payantes. L'enjeu en vaut clairement la chandelle.

Pour ce qui est d'acquérir un logiciel de protection actif en permanence, dans le rapport Gartner, qui analyse des centaines de bancs d'essai, notons que les solutions proposées par Kasperky, McAfee, VMWare ou Panda, figurent parmi les mieux classées. Et que Windows Defender qui est intégré gratuitement à Windows 10 est parfois jugé comme le meilleur de sa catégorie.

En complément : Roguekiller

Il effectue un travail analogue à celui effectué par MalwareBytes mais il peut être bon de l'exécuter de manière complémentaire : il supprime de la base de registre de Windows certains programmes potentiellement indésirables que Malwarebytes n'a pas pris en compte et veille également à éliminer les "rootkits" - voir ci-dessous. Un autre avantage de RogueKiller pour le cas où vous souhaiter acheter une version complète est qu'il est beaucoup plus accessible.

panda edr

Si vous gérez une entreprise de taille importante, il est conseillé d'acquérir ce que l'on appelle un "EDR" - voir ce terme dans le lexique de la cybersécurité. De tels logiciels sont uniquement accessibles en version payante. Ils utilisent des techniques d'Intelligence Artificielle pour pister les malwares et les bloquer au moindre comportement suspect.

Les rootkits

Un rootkit parvient à s'installer sur le tout premier secteur adressable d'un disque dur celui qui contient le programme de démarrage qui charge en mémoire le système d'exploitation. Il est donc difficile à détecter par les outils habituels. Un rootkit permet à un hacker de contrôler le PC à distance.

Parmi les outils spécifiquement dédiés à la suppression des rootkits figurent TDSS Killer de Kapersky et Rootkit Remover de MacAfee.

Les tracking cookies

Hitman pro

L'avantage, c'est qu'il supprime, en plus des maliciels - mais ceux-ci auront déjà été éliminés par MalwareBytes ou Webrookt - les "tracking cookies", soit certains cookies spécialisés et partagés par plus d'un site Web. Certains de ces "tracking cookies" pourraient servir à surveiller votre activités sur le Net. Donc autant les enlever.

Supprimer l'espionnage de Windows

Destroy Windows Spying

Ce logiciel supprime les fonctions d'espionnages intégrées à Windows. Il peut être bon de le lancer après chaque mise à jour majeure de Windows car Windows Update a tendance à réinstaller lesdites fonctions. Seul revers : il arrive que Windows mette plus d'une heure à redémarrer suite à l'exécution de ce logiciel.

Se prémunir des keyloggers

Key Scrambler

Si vous devez utiliser un ordinateur public, installez Key Scrambler avant de frapper quoi que ce soit - ayez toujours ce logiciel avec vous sur une clé USB ou bien téléchargez-le au début de votre session.

Ce logiciel va brouiller ce que vous frappez sur le clavier. Si jamais un keylogger ou "enregistreur de frappe au clavier" a été installé auparavant, il sera impossible au hacker de récupérer ce que vous avez tapé. Une petite fenêtre verte vous montre comment ce que vous tapez au fur et à mesure est crypté.

A titre préventif

Emsisoft Emergency Kit

Après avoir lancé Malwarebytes ou un autre logiciel de nettoyage des maliciels, votre PC devrait être bien "clean".

Toutefois, il peut être bon de télécharger Emsisoft Emergency Kit à titre préventif. Placez-le sur une clé USB dont vous êtes absolument sûr. Rendez-cette clé "bootable" - apte à démarrer l'ordinateur - en utilisant un logiciel tel que Rufus. Et donc, installez Emsisoft Emergency Kit sur cette clé.

Dans le cas d'une infection qui compliquerait le démarrage depuis le disque dur, vous pourrez alors procéder à une analyse depuis Emisoft Emergency Kit, directement depuis la clé USB.

 

 

Pour en savoir plus

Qui ralentit le PC ?

Logiciels pour protéger et accélérer son ordinateur.

Quel antivirus choisir ?

Lexique de la cybersécurité

10 mythes sur la cybersécurité



 

Si vous avez aimé cette page, merci de la partager sur vos réseaux sociaux